OneOff

Peut-on réussir seul ?

A quoi tient la réussite ? Ou plutôt à qui ? A l’heure où sont célébrées les réussites individuelles, petite piqûre de rappel sur les aides que l’on a forcément reçu !

Qui  faudrait-il célébrer lorsqu’on évoque un parcours professionnel réussi ? L’auteur de cette réussite ? Celui qui a travaillé durement, est tombé, s’est relevé, a mis du coeur à l’ouvrage et a finalement réussi à atteindre ses objectifs ?

A cette question, nous pourrions répondre : oui, assurément ! Seulement la réponse est imparfaite. Car si l’on réussit, cette réussite n’est pas uniquement dû au fruit de notre travail comme nous l’expliquait Karima Cherifi dans Les Numéros

Directrice des ressources humaines dans un grand groupe industriel, Karima Cherifi peut se targuer d’avoir construit une carrière brillante. Aurait-elle eu la même si elle n’avait pas connu Nicole Fiorentino, une femme d’affaires qui fut pour elle un mentor ? Karima Cherifi assure que non.

« Nicole m’a donné les bons conseils, m’a aidée et boostée. J’arrivais en entretien avec de la confiance en moi et cela faisait la différence », soulignait la jeune femme.

Réussir est-il toujours une affaire collective ? C’est ce que pense cette professionnelle aguerrie et chez One Off, c’est ce que nous pensons également.

Le mois de janvier vient de toucher à sa fin, et avec lui, le mois international du mentorat. Peu connu en France, ce mois célèbre les initiatives de structures comme Nos quartiers ont du talent, l’Arpejeh, l’Afev, Capital filles ou encore Article 1. Si chacune a sa spécificité, l’insertion professionnelle des femmes pour Capital Filles par exemple ou  encore celles de personnes en situation de handicap pour l’Arpejeh, toutes ont un point commun : celui d’aiguiller, d’aider chaque année des milliers de professionnels jeunes ou pas à trouver leur voie, identifier les chemins qui y mènent et leur donner confiance dans leur capacité à y arriver.

Et vous, qui avez vous rencontré sur le chemin de votre succès ? Un.e professeur.e qui a cru en vous et vous a aidé à intégrer le bon cursus, un.e professionnel.e plus âgé qui vous a donné les bons codes lorsque vous avez démarré votre activité professionnelle ? Car si un bon carnet d’adresse est précieux pour mener à bien ses projets ou son entreprise, si il faut réussir un entretien pour briller en poste, la capacité à identifier les bonnes opportunités, à bien cadrer son projet n’est jamais une affaire individuelle.

Un constat qui vient confirmer la base de tout succès : On ne réussit jamais seul, même quand on est persuadé du contraire.

Laisser un commentaire:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top